Vous inspirer à transformer votre Entreprise

Transformation @ Économie de l’Attention -08 : Coup de Maitre ?

Faire d’une annonce d’innovation un coup stratégique ?

“L’impression 3D va réduire nos stocks de pièces détachées de 50% à 75%”
[Thierry de la Tour d’Artaise] PDG de Seb

“3D Printing will reduce stocks de pièces détachées about 50% to 75%”
[Thierry de la Tour d’Artaise] CEO of Seb Group

Quand Thierry de la Tour d’Artaise, PDG de Seb, nous annonce cela, il fait un véritable coup de maître !

Derrière cette annonce il nous est transmis les messages suivants :

  1. nous sommes un groupe à la pointe
  2. nous sommes innovant avec les derniers outils
  3. nous agissons concrètement pour le développement durable
  4. cela va nous permettre une organisation décentralisée

Ainsi Thierry de la Tour d’Artaise réussi un coup de maitre en montrant le Leadership de Seb dans la transformation @3D et en captant l’attention des internautes.

 

PDG de Seb : “l’impression 3D va réduire nos stocks de pièces détachées de 50% à 75%”

L’impression 3D comme facteur de réduction des coûts et remède à l’obsolescence programmée. C’est ce qu’annonce Thierry de la Tour d’Artaise, PDG de Seb, leader mondial du petit électroménager.

Réduction des stocks

Conserver des pièces détachées en stock coûte cher, l’impression 3D permettra de fabriquer des pièces détachées à la demande sans devoir conserver un stock coûteux.

Demain, plus de la moitié si ce n’est les 3 quarts des composants pourront être faits par des imprimantes 3D. Du coup, on stockera des logiciels et pas des pièces,” annonce le PDG. Il a pris la parole à l’occasion du 01 Business Forum, qui s’est tenu à Paris le 2 février.

Nous avons toujours cru à la réparabilité des produits. C’est idiot de changer son produit alors qu’il y a juste un petit ‘zigouigoui’ qui ne marche pas au bout de 4 ou 5 ans, nous avons toujours travaillé pour que nos produits soient réparables au maximum,” insiste le PDG, en réaction à certaines stratégies d’obsolescence programmée.

La distribution en adversaire

Il pointe ses concurrents et les distributeurs du doigt. “D’ailleurs nos concurrents et la distribution étaient tout à fait opposés à cela, mais on a tenu bon. Aujourd’hui, développement durable aidant, on en parle beaucoup, nous on le fait. Il redevient plus intelligent de réparer. Cela nous oblige à garder des pièces détachées pendant dix ans,” rappelle Thierry de la Tour d’Artaise. Mais pour lui, l’impression 3D signe la fin des stocks de pièce coûteux. La moitié voire les trois quarts des pièces seront fabriquées à la demande.

Source : La revue du digital dans fil d’actualité, impression 3D – Le 2 février 2016

Lu 44.599 fois !

 

Laisser un commentaire

TOP