Vous inspirer à transformer votre Entreprise

Transformation Numérique – 13 : GAFA vs TUNA – La guerre des maîtres du monde ?

par / mardi, 23 février 2016 / Publié dans3D, Entreprise Digitalisée, Transformation 3S-3D ©

  Les TUNA provoquent les GAFA ?

« Apple a embauché des employés que nous avions virés , devenant le cimetière de Tesla »
[Elon Musk] Fondateur et PDG de Telsa

« Apple hire employees that we call collect, becoming the cemetery of Tesla « 
[Elon Musk] Founder and CEO of Telsa

Les quatre géants de l’économie numérique, les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) , seront-ils rattrapés par les TUNA ?

TUNA  (*) :  Acronyme pour désigner Tesla, Uber, Netflix, et Airbnb.

C’est la guerre ?….

Elon Musk, fondateur et PDG de Telsa n’hésite pas à provoquer Tim Cook, PDG d’Apple. Voilà un perturbateur qui fait réagir Apple, dont le projet de voiture électrique i-Car est devenu un secret de Polichinelle. La marque à la pomme pourrait la mettre sur les routes dès 2019.

De nouveaux usages du numérique ?

Les quatre entreprises GAFA – Google, Apple, Facebook, Amazon – incarnent l’économie du début du XXIe siècle et inspirent aux autres la nécessité d’une Transformation Digitale.

Sur les pas de leurs jeunes ancêtres, les TUNA (*) montrent la voie des nouveaux usages du numérique.

Si Tesla et Netflix sont déjà côtés au NASDAQ, les montants de la valorisation de Uber et Airbnb sont estimés par les agences spécialisées comme Bloomberg.

TUNA

Tesla : L’électrique

TESLA, pionnier de la voiture électrique, très présent sur le continent américain, développe à vitesse grand V son réseau en Europe. Acteur « disruptif » de l’automobile, Tesla proposeOser-Transformer - TELSA - ChargeMap déploie de plus en plus vite des « super-chargeurs », le long des grands axes (Paris-Lyon-Marseille, par exemple) pour recharger ses voitures électriques en une vingtaine de minutes.

Avec plus de 200 Superchargers, le réseau de recharge du constructeur Tesla Motors se densifie en Europe. Parcourir le Vieux Continent en voiture électrique est désormais possible, à condition de posséder une berline Tesla Model S.

250 km d’autonomie recouvrée en 20 minutes

Tesla Supercharger : un anglicisme qui signifie station de charge ultra-rapide. Réservées aux seules Tesla Model S, les Superchargers couvrent déjà plus de 90 % de la population aux Etats-Unis. En Chine, le jeune constructeur californien né en 2003 à Palo Alto déploie des centaines de bornes de recharge. Capables de délivrer jusqu’à 135 kW de puissance – pour 50 kW maximum pour BMW i3, Nissan LEAF ou Renault ZOE  –, les premiers Superchargers français ont été inaugurés durant l’été 2014. Au 1er janvier 2016, la France compte 29 Superchargers rapides composée chacuns d’au moins deux bornes.
Pour une charge complète, il faut compter 45 minutes. Les stations sont accessibles gratuitement et à vie à tous les propriétaires de Tesla Model S. Au premier semestre 2016, une trentaine de Superchargers devraient être en activité dans l’Hexagone. Installés sur le long des grands axes routiers ou à proximité des grandes agglomérations, les Tesla Superchargers permettent de recouvrer 250 km d’autonomie en 20 minutes environ.

Source : Breezcar.com

Plus étonnant encore, la Model S est équipé d’un nouveau logiciel de pilotage automatique qui permet de conduire, sans toucher le volant, ou presque. Maintenir le cap sur une route ; changer de voie en activant un clignotant ; encore moduler sa vitesse grâce à un régulateur de vitesse dynamique, autant de fonctionnalités qui caractérise cette voiture de plus en plus autonome. Le logiciel utilise les informations provenant de la caméra, du radar, des capteurs ultrasons et du GPS équipant la voiture.

Uber :  Le chauffeur (ou pas)

Uber, le service de voiture de tourisme avec chauffeur (VTC), a aussi échauffé les esprits en ébranlant l’univers des taxis, avec les réactions que l’on sait.

Mais le service avec chauffeur ne le sera peut-être plus pour longtemps… Uber développe en effet dans son laboratoire de R&D, une voiture autonome. Le PDG d’Uber, Travis Kalanick, s’est même dit prêt à acheter 500000 voitures à Tesla, dès que celles-ci deviendront parfaitement autonomes.

Pour beaucoup, Uber symbolise la transformation digitale des entreprises et ses conséquences sur un marché. Au point que l’on emploie aujourd’hui le terme « Uberisation » pour désigner tout secteur d’activité en phase de transformation digitale, suite à l’irruption sur le marché d’un nouvel entrant « disruptif » . La grande force d’Uber, c’est donc d’avoir mis le digital au centre des usages. Grâce à une application mobile qui donne accès et organise une place de marché en temps réel. Penser « Mobile First », voilà la clé des nouveaux business comme de la transformation digitale.

Netflix : Le Streaming

NETFLIX, la plateforme de vidéo en streaming, propose un accès par abonnement  à des séries, des films mais aussi à des documentaires, voire à des créations françaises comme la série Marseille, avec Gérard Depardieu. Un récent article du Journal du dimanche  évalue entre 200 000 et 700 000 abonnés au service de vidéo en ligne en France. Le boss de Netflix, Reed Hastings, vise les 10 millions d’abonnements en France d’ici à 2020. Soit à peu près le nombre d’abonnés actuels du groupe Canal+.

Sur ce créneau, Pierre Lescure (ex patron de Canal+) veut révolutionner la télé, avec un nouveau service Molotov.tv. Une plateforme internet qui proposera gratuitement plus de 80 chaînes en direct et en replay. Si le concept est encore un peu flou, Molotov.TV mise sur une navigation intuitive pour remplacer les box TV. Sortie attendue fin 2015

Les GAFA ne sont pas en reste puisque Youtube (propriété de Google depuis 2006) a lancé Youtube Red, son service de vidéo payant, le 28 Octobre 2015 aux Etats-Unis. Ce nouveau service de vidéo en ligne permet de regarder des vidéos sans pub et hors connexion pour un abonnement de 10 $/mois.

Airbnb : L’hôte

AIRBNB, a inventé l’hôtel particulier. Si l’on ose dire. En tous cas, la mise à disposition de voyageurs d’appartements loués par de particuliers. Comme Uber, Airbnb fait exploser le monopole de fait de professions réglementées (taxis et hôtellerie), en rendant les particuliers producteurs d’un service identique. Au centre de ce qui est, là encore, une place de marché entre particuliers, l’application mobile joue un rôle premier. Mais l’atout déterminant d’Airbnb, c’est d’avoir calqué sur la vie réelle la pratique d’un réseau social.

L’entreprise mise sur l’esprit communautaire et le sentiment d’appartenance. Le tout en surfant sur l’esprit de partage, si caractéristique des réseaux sociaux et de l’économie collaborative (BlaBlaCar, par exemple pour le co-voiturage).

En terme Marketing, la signature d’Airbnb dévoile son positionnement : « Bienvenue à la maison ». Tout est dit : L’hôtelier est devenu hôte. Pour séduire une clientèle en recherche d’un hébergement plus personnalisé.

Outre AirBnb, le secteur de l’hôtellerie souffre déjà de la concurrence des plateformes de réservation comme Booking.com. Pour tenter de les contrer, le géant du secteur AccorHotel, a ouvert en 2015 aux hôteliers indépendants sa plateforme de distribution : AccorHotels.com. Disponible depuis juillet 2015, elle devrait accueillir, d’ici 2018, plus de 10.000 références d’hôtels (dont les 3800 hôtels du groupe AccorHotel).

Mais le groupe hôtelier doit aussi se défendre sur le terrain de la clientèle d’affaires. Car Airbnb propose maintenant un service à destination des entreprises qui incite à « changez les standards du voyage d’affaires grâce à Airbnb ».

Et après les GAFA et TUNA ?

Télévision, automobile, taxis, hôtellerie… les TUNA transforment l’économie du monde réel quand leurs ancêtres, les GAFAétaient plus enclins à créer de la valeur et des services dans un monde virtuel et numérique.

Les TUNA symbolisent la deuxième marche de la transformation digitale de la société, en numérisant la réalité du monde. Reste que leur croissance phénoménale pourrait se voir rattraper par ces GAFA qui n’ont pas dit leur dernier mot. Enfin, d’autres pépites viendront bientôt leur succéder… et d’après vous, quelles sont les start-up d’aujourd’hui qui succèderont aux GAFA et aux TUNA ?

 

Sources : Communication Web et Rue89

TUNA (*) terme proposé par François Laurent de l’Adetem, @MisDead sur Twitter)

Laisser un commentaire

TOP